Loi Pinel et rentabilité locative

Loi pinel

Investir en loi Pinel demande à ce que vous preniez différents critères en compte afin d’optimiser votre projet immobilier. En effet, ce dispositif promet une défiscalisation intéressante, mais elle doit être accompagnée d’autres variables qui vont justifier votre investissement de départ. C’est à la rentabilité locative que vous devez vous intéresser afin de connaître l’intérêt de votre placement.

Rappel sur la loi Pinel

La loi Pinel repose sur l’investissement locatif. Pour tout bien immobilier acheté neuf et loué 6, 9 ou 12 ans, vous obtenez une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle à son prix d’achat et à votre engagement locatif. Pour que ce dispositif soit efficace, il faut donc que votre logement soit loué et que vous perceviez ainsi des loyers de façon continue.

Calcul du rendement locatif

Pour que votre investissement en loi Pinel soit efficace, il est impératif que votre bien immobilier locatif soit rentable. Cette rentabilité locative nette dépend de plusieurs données. Elle se calcule en effet en fonction du prix d’achat du logement, de votre apport personnel, des loyers perçus chaque année, de l’avantage fiscal prévu par le dispositif Pinel et des mensualités liées au crédit immobilier. Le tout doit s’équilibrer sur toute la durée de location pour laquelle vous vous êtes engagé afin qu’au terme de la période de défiscalisation, votre logement soit entièrement payé.

Les préceptes de la loi Pinel

Qui plus est, en loi Pinel, vous devrez respecter des plafonds qui doivent entrer en compte lorsque vous calculez votre rendement locatif. Ces plafonds concernent notamment le montant de loyer maximum que vous allez pouvoir demander à vos locataires, lesquels doivent aussi répondre à un certain montant de ressources annuelles. Ils sont dépendants de la zone du pays dans laquelle vous investissez. Avant d’acheter un bien immobilier, consultez les grilles des plafonds Pinel pour savoir si votre investissement sera rentable.